Hallucinant ! En 2013, le Port de Tanger Med a connu une croissance à deux chiffres, avec une progression de son activité de plus de 39%. Plus en détails, les conteneurs ont enregistré une croissance de 40%, qui est considérée comme étant l’activité de base du Port. Au fait, un pourcentage de 94% du trafic des conteneurs du Port de Tanger Med est dédié à l’activité de transbordement.

En termes de volumes, l’activité des conteneurs a bondi de près de 61% avec 26,1 millions de tonnes de quantités transportées. En unité, une croissance de 40% a été enregistrée sur le même niveau.

En effet, le Port Tanger Med, grâce à sa position géographique stratégique, et sa situation à la croisée des routes maritimes Est-Ouest et Nord-Sud, il est considéré comme étant une plate-forme typique pour l’avènement des échanges internationaux. Etant connecté au reste du pays par un réseau de chemins de fer et d’autoroutes, ce projet d’envergure a donné aux importateurs et exportateurs marocains la possibilité de capitaliser sur l’offre logistique avancée du Port, et ce grâce à une réduction de délais de transit et une réduction des coûts de fret. Les importateurs et exportateurs de la place, dont M. Ahmed EL FEHDI, un investisseur opérant avec l’international et plus précisément avec le continent asiatique, jugent que grâce à cette connectivité avancée, ils ont pu assister à une réduction notable des temps de transit atteignant la moitié.

Aujourd’hui, avec un taux d’utilisation de la tranche Tanger MED I dépassant les 83%, le directeur de Tanger MED, M. Rachid Houari, anticipe une saturation du Port et envisage une extension des terminaux à conteneurs. A l’issue des travaux, le terminal TC3 devrait contenir 1600 m de quais et 78 ha de terre-pleins et le TC4 sera exploité par Marsa Maroc.

En ce qui concerne Tanger MED II, un groupement d’entreprises guidé par Bouygues Constructions s’attèlera à réaliser une plate-forme de 150 ha avec deux digues principale et secondaire de 3800 et 1200m chacune.